Céleri-Rave

Petite histoire

Le céleri-rave a évolué, tout comme le céleri feuille et le céleri tige, à partir de l’espèce sauvage Apium gravelolens var. silvestre. Ce n’est qu’a`partir du XVIe siècle que, par sélection, on a développé un céleri à racine charnue qui allait devenir le céleri-rave. Ce légume est aujourd’hui très populaire en Europe centrale, orientale et septentrionale où il consiste un légume d’importance dans le régime alimentaire. Sa culture est toutefois peu répandue en Amérique du Nord. Il gagne cependant à être connu, car il permet de diversifier agréablement le menu hivernal.

Valeurs nutritives

Le céleri-rave contient 88% d’eau, 1,5 g protéines, 0,3 g matières grasses, 9,2 g glucides, 40 calories, phosphore, potassium , calcium, magnésium, bore, cuivre, fer, iode, manganèse

On le dit antirhumatismal, apéritif, digestif, diurétique, rafraîchissant, tonique et reminéralisant.

Utilisation

On consomme le céleri-rave cuit, en potage, au gratin ou en ragoût, et cru, en rémoulade, une succulente salade préparée à partir de céleri-rave râpé, de mayonnaise, de moutarde et de câpres.

Avec sa généreuse permission : GAGNON, Yves. La culture écologique des plantes légumières. Les Éditions Colloïdales. 1998. p.188

« Retour aux légumes bio