Asperges

Petite histoire

L'asperge est originaire du bassin méditerranéen. En raison de sa forte capacité d'adaptation et de naturalisation, cette liliacée s'est graduellement répandue en Europe, en Sibérie et en Amérique du Nord. Les Égyptiens cultivaient l'asperge dans les terres légères du delta du Nil, où elle produisait admirablement bien. Les Romains lui vouaient un culte particulier, car ils lui attribuaient de fortes valeurs aphrodisiaques et médicinales. On rapporte que l'asperge était cultivée à Byzance au XIIe siècle. Au XVIe siècle, elle était surtout cultivée en Europe comme légume de luxe destinée à l'aristocratie. On la nommait d'ailleurs, à cette époque, légume royal.

L'asperge est aujourd'hui de plus en plus populaire et on la trouve dans un nombre croissant de jardins. Les Américains consomment l'asperge verte, alors que les Européens la préfèrent blanche.

Valeur nutritive (100g)

3g protéines, 0,2g matières grasses, 4g glucides, 22 calories, phosphore, potassium, calcium, fer, zinc, cobalt, iode, manganèse, vitamines A, B1, B2, B5, B6, C, PP

On la dit également laxative, dépurative, tonique, apéritive, nutritive, sédative et diurétique. C'est l'aspergine qui lui confère sa saveur légèrement acidulée et ses propriétés diurétiques.

Utilisation

On cuit l'asperge très légèrement à la vapeur; on la consomme chaude, arrosée d'un filet d'huile ou d'une noisette de beurre fondu et du jus de citron, ou encore tiède, nappée d'une bonne vinaigrette maison; on peut aussi la préparer en potage, en sauce, ou en crêpes. Elle est délicieuse crue; c'est d'ailleurs sous cette forme qu'elle est la plus nutritive.

Avec sa généreuse permission : GAGNON, Yves. La culture écologique des plantes légumières. Les Éditions Colloïdales. 1998. p.159

« Retour aux légumes bio